Quand on aime, on est jaloux. Cette pensée trouve sa place dans l’imaginaire collectif. Autrement dit, la jalousie témoigne de notre attachement à l’autre, et notamment la peur de le/la perdre. Toutefois, cette perception ne recouvre pas forcément la réalité. Certains spécialistes l’assimilent à un manque de confiance à l’autre, mais surtout en soi.

Quand la jalousie se met entre l’amour et la peur de l’abandon

La jalousie est un sentiment fréquent et très évident au sein d’un couple. C’est son intensité qui varie selon les personnes concernées. Il n’est pas rare qu’elle se présente dans des circonstances complexes favorisant la méfiance. Celle-ci devient au final le pilier de la relation. Et c’est dans ce moment que la souffrance et les crises apparaissent. Les personnes sujettes à la jalousie pathologique pensent constamment que leur partenaire cherche à les trahir. Ainsi, elles sont, en quête permanente de signes attestant leur imagination. Elles présentent également une vigilance extrême en tentant de tout contrôler. Pour ces personnes, la peur de l’abandon devient une obsession.

Les caractéristiques de la jalousie pathologique

La jalousie pathologique n’a rien à voir avec l’amour. C’est en effet un comportement résultant d’un trouble de personnalité. Derrière cette dernière se cachent des personnes qui n’ont pas du tout confiance en eux. Elles n’arrivent pas avoir une perception positive d’eux-mêmes. Autrement, ce sont des individus qui ont toujours l’impression qu’on va les abandonner. Voulant à tout prix être le ou la seul(e) dans la vie de l’autre, ils projettent leurs angoisses sur leur partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *